Journée internationale des personnes handicapées >> 3 décembre

Garantir les droits des personnes handicapées, c’est être fidèle à la promesse qui est au cœur du Programme 2030 : ne laisser personne de côté.
Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres

Depuis 1992, la Journée internationale des personnes handicapées est célébrée chaque année le 3 décembre à travers le monde. Elle vise à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société et du développement et à accroître la sensibilisation à leur situation particulière dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle.

S’appuyant sur de nombreuses décennies de travail des Nations Unies dans le domaine du handicap, la Convention relative aux droits des personnes handicapées (en PDF), adoptée en 2006, a fait progresser les droits et le bien-être des personnes handicapées. La mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et d’autres cadres de développement internationaux, tels que le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe (2015-2030), la Charte sur l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire (en anglais), le Nouveau programme pour les villes et le Programme d’action d’Addis-Abeba sur le financement du développement ont tous pour objectif ultime la transformation de la société vers une société durable et résiliente pour tous.

Thème 2019 – « Promouvoir la participation et le rôle des personnes handicapées : faire progresser le Programme de développement durable à l’horizon 2030 »
Cette année, la Journée internationale des personnes handicapées met l’accent sur le rôle et la participation des personnes handicapées dans le développement inclusif, équitable et durable, comme prévu par le Programme de développement durable à l’horizon 2030. En effet, les 17 Objectifs de développement durable et leurs cibles donnent la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous, en ne laissant personne de côté et en reconnaissant le handicap comme une question intersectorielle.

Le handicap est mentionné à plusieurs reprises dans les Objectifs de développement durable (ODD), en particulier dans les domaines de l’éducation, de la croissance et de l’emploi, des inégalités, de l’accessibilité des villes et des établissements humains, ainsi que dans la collecte des données et du suivi des objectifs.

La Stratégie des Nations Unies pour l’inclusion du handicap
Le 11 juin 2019, le Secrétaire général, António Guterres, a présenté la Stratégie des Nations Unies pour l’inclusion du handicap, conformément à ses enagements visant à faire des Nations Unies une organisation inclusive et ouverte à toutes et tous.

La Stratégie des Nations Unies pour l’inclusion du handicap offre une base devant favoriser l’accomplissement de progrès durables et de transformations dans la prise en compte de la question du handicap dans toutes les composantes de l’action de l’ONU. Par le truchement de cette Stratégie, les organisations du système des Nations Unies réaffirment que l’exercice plein et entier des leurs droits fondamentaux par toutes les personnes en situation de handicap fait partie intégrante, de façon inaliénable et indivisible, de l’ensemble des droits de la personne et des libertés fondamentales.

Stratégie des Nations Unies pour l’inclusion du handicap

Lorsque nous garantissons les droits des personnes en situation de handicap, nous nous rapprochons des valeurs et des principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies.

La Stratégie des Nations Unies pour l’inclusion du handicap offre une base devant favoriser l’accomplissement de progrès durables et de transformations dans la prise en compte de la question du handicap dans toutes les composantes de l’action de l’ONU : maintien de la paix et de la sécurité internationales, droits humains et développement.

La Stratégie jouera un rôle crucial en donnant aux organismes des Nations Unies les moyens d’aider les États Membres à atteindre les Objectifs de développement durable et à appliquer la Convention relative aux droits des personnes handicapées, le Programme d’action pour l’humanité et le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe, entre autres instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme.

De l’ONU

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *