Journée mondiale du diabète >> 14 novembre

La famille et le diabète constituent le thème du mois de sensibilisation au diabète et de la Journée mondiale du diabète 2019.

La FID sensibilise à l’impact du diabète sur la famille et soutient le réseau des personnes touchées, et promeut le rôle de la famille dans la gestion, les soins, la prévention et l’éducation du diabète.

Les familles sont invitées à en apprendre davantage sur les signes avant-coureurs du diabète et à déterminer leur risque de diabète de type 2. Une étude menée par les forces de défense israéliennes en 2018 a révélé que les parents auraient du mal à détecter cette maladie grave tout au long de leur vie chez leurs propres enfants. Malgré le fait que la majorité des personnes interrogées aient un membre de leur famille souffrant de diabète, quatre parents sur cinq alarmants auraient du mal à reconnaître les signes avant-coureurs. Un sur trois ne les verrait pas du tout.

Les résultats soulignent le besoin d’éducation et de sensibilisation pour aider les gens à détecter tôt les signes avant-coureurs du diabète.

Un manque de connaissances sur le diabète signifie que détecter les signes avant-coureurs n’est pas seulement un problème pour les parents, mais un problème qui touche un échantillon représentatif de la société. Ceci est une préoccupation majeure, en raison des signes plus légers du diabète de type 2, la forme la plus répandue de la maladie, responsable d’environ 90% de tous les cas de diabète. Une personne sur deux vivant actuellement avec le diabète n’est pas diagnostiquée. La grande majorité d’entre eux sont atteints de diabète de type 2.

Non traité ou non pris en charge, le diabète peut entraîner des complications qui bouleversent la vie du patient. Celles-ci comprennent la cécité, l’amputation, l’insuffisance rénale, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Le diabète était responsable de quatre millions de décès en 2017.

Toutefois, dans le monde, environ 422 millions d’adultes vivaient avec le diabète en 2014, contre 108 millions en 1980. La prévalence mondiale du diabète a presque doublé depuis 1980, passant de 4,7% à 8,5% chez la population adulte. Cela reflète une augmentation des facteurs de risque associés tels que le surpoids ou l’obésité. Au cours de la dernière décennie, la prévalence du diabète a augmenté plus rapidement dans les pays à revenu faible ou intermédiaire que dans les pays à revenu élevé.

En 2007, l’Assemblée générale a adopté la résolution A / RES / 61/225 désignant le 14 novembre Journée mondiale du diabète. Le document reconnaissait «le besoin urgent de poursuivre les efforts multilatéraux pour promouvoir et améliorer la santé humaine et donner accès au traitement et à l’éducation en matière de soins de santé».

La résolution a également encouragé les États Membres à élaborer des politiques nationales de prévention, de traitement et de prise en charge du diabète, dans la perspective du développement durable de leurs systèmes de soins de santé.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

I accept the Privacy Policy