De là où je suis: «Chaque fille a le potentiel d’être qui elle veut dans la vie si elle connaît ses droits»

Sylvia Nansat Nwantu-Julde, 59 ans, enseignait depuis 35 ans lorsqu’elle a entendu parler du programme d’autonomisation et de mentorat des filles (GEMS). Elle a créé un club pour responsabiliser ses élèves, qui compte désormais 50 membres.

“Les jeunes filles de cette région du Nigéria sont généralement des destinataires sans aucune connaissance de leurs droits et de ce qu’elles sont capables de réaliser. Certaines barrières telles que le patriarcat, le mariage précoce, les freinent et leur refusent des opportunités.

Chaque fille a le potentiel d’être ce qu’elle veut dans la vie si elle connaît ses droits.

Je suis enseignant depuis 35 ans. Je suis passionné par le mentorat des jeunes filles afin qu’elles puissent avoir un meilleur avenir. Lorsque j’ai entendu parler du programme GEMS (Girls Empowerment and Mentoring Scheme), j’étais enthousiasmé. Cette initiative permet aux filles de comprendre leur potentiel et les aide à se protéger de la violence. Deux de nos enseignantes faisaient partie des personnes sélectionnées et formées pour devenir le pionnier du premier club GEMS de notre école, et je suis également devenu membre. Le club informe les filles de leurs droits et les encourage à aspirer à de meilleures opportunités.

Le club a commencé avec 40 filles en juillet 2017 et nous en avons déjà 50. J’ai constaté des changements remarquables chez les filles membres. Ils aspirent à des professions qui semblaient possibles pour seulement quelques privilégiés. Ils ont appris à parler pour eux-mêmes et pour les autres.

Prenez Marvelous, par exemple. A 14 ans, elle est la plus jeune du club, mais tellement engagée qu’elle transmet également ce qu’elle a appris à ses camarades de classe pour qu’ils puissent eux aussi améliorer leur vie. Je vous le dis, les mentalités changent peu à peu ici et l’impact est évident. “

Sylvia Nansat Nwantu-Julde, 59 ans, est la directrice de l’école secondaire gouvernementale Mangu, dans l’État du Plateau. Elle est membre du GEMS Club, un groupe de mentors créé par Christian Women pour l’excellence et l’autonomisation des filles, soutenu par ONU Femmes dans le cadre du programme Femmes, paix et sécurité financé par l’Union européenne dans le nord du Nigéria. Le travail de Nwantu-Julde contribue à l’objectif de développement durable (ODD) 16, qui promeut des sociétés pacifiques et inclusives, et à l’ODD 5 sur l’égalité des sexes et l’autonomisation de toutes les femmes et de toutes les filles. Le club GEMS de son école a reçu un prix récompensant impact, ce qui a encouragé d’autres écoles à proximité à créer leurs propres clubs GEMS.

Rapport d’ONU Femmes

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

I accept the Privacy Policy