L’Indépendance de la République du Bénin : Le 1er août

La Fondation ARCELFA félicite le gouvernement et le peuple de la République du Bénin à l’occasion de la fête nationale et de la 59ème fête d’indépendance du pays. Nous souhaitons à votre pays et à tous ses habitants le bonheur, le succès continu et la prospérité.

La fête de l’indépendance est un jour férié très important au Bénin. Il est célébré le 1er août de chaque année pour commémorer le jour où le Bénin a accédé à l’indépendance de la France en 1960.

Avant la colonisation européenne, le territoire du Bénin actuel était habité par diverses tribus et comprenait quelques cités-états importants de la région côtière. Au début du XVIIe siècle, le peuple Fon fonda le royaume du Dahomey, qui conquit des régions situées le long de la côte et devint une force régionale majeure. Le royaume fût connu pour sa culture et ses traditions, en particulier ses coutumes militaires.

L’économie du royaume de Dahomey était largement fondée sur le travail forcé et le commerce en esclaves. Ils ont vendu leurs captifs de guerre à des marchands d’esclaves européens ce qui fait que la région a été surnommée la côte des esclaves. Selon les recherches, entre deux et trois millions d’esclaves africains ont été exportés de cette région et échangés contre des textiles, de l’alcool, du tabac et d’autres produits.

En 1807, le Royaume-Uni adopta la loi sur le commerce des esclaves qui interdisait la traite des esclaves dans l’empire britannique (bien que la pratique de l’esclavage elle-même n’ait été abolie). D’autres pays ont rapidement emboîté le pas et le commerce des esclaves dans le royaume de Dahomey a commencé à baisser. Le dernier navire négrier a quitté la région en 1885, transportant au Brésil des esclaves car le pays n’avaient pas encore interdit la traite des esclaves.

Lorsque le Dahomey a perdu son statut de pouvoir régional, les français on profité de l’occasion pour s’emparer de la région. Le royaume à été affaiblie par deux guerres franco-dahoméennes, et le territoire est devenu un protectorat français dans les années 1890. Environ une décennie plus tard, le Dahomey est devenu une partie de l’Afrique occidentale française, comme l’était la Guinée française, le Soudan français (actuellement le Mali), la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et la Haute-Volta (actuellement le Burkina Faso). Les français ont construit un port à Cotonou (qui est aujourd’hui le siège du gouvernement) et ils ont construit des chemins de fer, tandis que les missions catholiques romaines ont étendu leurs installations scolaires.

Après la Seconde guerre mondiale, le système colonial mondial a commencé à s’effondrer et les colonies ont acquis une plus grande autonomie. Le Dahomey a obtenu le statut de territoire d’outre-mer de la France en 1946, en se dotant de son propre parlement et en étant représenté à l’Assemblée nationale française.

En 1958, le Dahomey est devenu une république autonome au sein de l’Union française, une entité politique créée pour remplacer l’ancien empire français. Après une période de transition, la République du Dahomey est devenue pleinement indépendante de la France le 1er août 1960, avec M. Hubert Maga comme premier président du pays. L’anniversaire de cet événement est maintenant célébré comme un jour férié.

Après une période de conflit, le pays a été renommé République populaire du Bénin en 1975. Ce nom vient de la baie du Bénin, qui fait partie du golfe d’Afrique.

La fête de l’indépendance marque la fête nationale du Bénin. Elle se fête à grande échelle dans tout le pays. Les festivités comprennent des discours patriotiques prononcés par le président et d’autres politiciens, le lever du drapeau national au son de l’hymne national, et ainsi de suite. La plus grande fête se déroule à Porto Novo, la capitale du pays.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

I accept the Privacy Policy