Le fête de l’indépendance de la république des Comores


La fondation ARCELFA félicite le gouvernement et le peuple du Comores à l’occasion de sa 44e fête d’indépendance. Nous vous souhaitons, vous et votre pays et tous ses habitants le bonheur, le succès continu et la prospérité.

L’Union des Comores fête son indépendance le 6 juillet. Il s’agit d’un jour férié qui commémore le jour où les Comores ont acquis leur indépendance de la France en 1975.

Les Comores sont un petit pays insulaire de l’océan Indien situé entre le Mozambique, la Mayotte et le Madagascar. Le pays est composé de trois îles principales à savoir : la Grande Comore, le Mohéli et l’Anjouan. Il est aussi composé de plusieurs îles plus petites. D’un point de vue géographique, la Mayotte fait également partie de l’archipel, mais il s’agit d’un département d’outre-mer et d’une région française, et elle ne fait pas partie de l’Union des Comores.

On croit que les Comores étaient habitées pour la première fois par des marins austronésiens au 6e siècle. Avant le début de la colonisation européenne, ils avaient été peuplés d’une succession de personnes originaires d’Afrique côtière, du Madagascar, de l’archipel malais et de la péninsule arabique. Ce sont des marchands persans et arabes du Moyen-Orient qui ont introduit l’Islam aux îles.

Des explorateurs portugais étaient les premiers européens à visiter l’archipel en 1503, mais c’est la France qui y a instauré la domination coloniale. En 1841, le roi malgache de la Mayotte a officiellement cédé l’île à la France. La France a créé une économie de plantation en corroboration avec les marchands arabes et ils ont commencé à exporter des noix de coco, des cannes à sucre, du bétail et des écailles de tortue.

En 1886, Mardjani Abdou Cheikh, le sultan de Mwali (Mohéli), demanda la protection de la France et l’île devint un protectorat français. La même année, l’un des sultans de Ngazidja (le Grand Comore) fit de même. Bien qu’il n’ait pas le droit de parler au nom des autres sultans, il demanda la protection dans l’espoir que la France appuierait sa revendication sur toute l’île (et elle l’a fait).

En 1908, la France unifia toutes les îles sous une seule administration (la colonie de Mayotte et ses dépendances). En 1912, la colonie et les protectorats étaient transformés en une province de la colonie de Madagascar.

Après la Seconde guerre mondiale, les empires coloniaux du monde ont commencé à se désagréger. Les Comores ont été transformés en une colonieséparément administrée, puis en un territoire d’outre-mer français. En 1961, la France a accordé aux Comores un gouvernement autonome politique interne, et les premiers partis politiques ont émergé.

Suite à une période d’agitation, la France et les Comores ont conclu un accord prévoyant l’indépendance des Comores en 1978. Un référendum d’indépendance a été organisé sur l’archipel en 1974; trois îles ont voté pour l’indépendance, tandis que la population de Mayotte a voté contre. En conséquence, la Grande Comore, Anjouan et Mohéli ont déclaré leur indépendance de la France le 5 juillet 1975, tandis que l’île de Mayotte a choisi de rester sous administration française.

Le jour de l’indépendance est le même que le jour national des Comores et il est marqué par un discours présidentiel, des discours politiques, des concerts, de la musique et des danses traditionnelles ainsi que d’autres événements et activités festifs. La plupart des Comoriens observent un congé à cette occasion et passent des bons moments avec leurs familles et leurs amis, profitent d’activités en plein air et en intérieur et, bien sûr, mangent des platstraditionnels délicieux.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

I accept the Privacy Policy