Comment la scolarisation des filles peut-elle s’améliorer dans les zones rurales ?

Comme dit le proverbe, éduquer une fille c’est éduquer la nation. Un fait qu’ignorent beaucoup de gens c’est que la scolarisation des filles est un facteur important du développement économique et un élément-clé du développement durable. A travers le monde, les filles se trainent en ce qui concerne la scolarisation, surtout en Afrique.

Comme il est visible dans le cas de l’Inde, la disparité des sexes en ce qui concerne les niveaux d’alphabétisation, d’éducation, de formation, d’inscriptions, d’abandons scolaires et de possibilités de formation professionnelle est indéniable.

Malheureusement, la plupart des enfants en dehors de l’école dans le monde sont des filles. Il est nécessaire donc de sensibiliser le public, surtout les mères, à l’importance des filles dans la société. Des facteurs tels que la pauvreté, le faible revenu parental, le bas niveau de la scolarisation desparents, le mariage précoce, la préférence des garçons, les pratiques religieuses, les tâches ménagères, les fiançailles précoces, et la polygynie entravent la scolarisation des filles. On a constaté que ces facteurs entravent aussi le progrès socioéconomique des filles.

Considérant ces facteurs ci-hauts, que prendre en compte quand il s’agit de l’augmentation de la scolarisation des fillettes en milieux ruraux, afin de réduire et enfin d’éliminer les empêchements socio-économiques et culturels et à promouvoir le progrès des filles ?

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *