Communauté discursive: Mutilation génitale féminine-; abolir ou maintenir la pratique?

Communauté discursive: Mutilation génitale féminine-; abolir ou maintenir la pratique?

La mutilation génitale féminine (MGF) est une tradition séculaire qui remonte à nos ancêtres au Nigéria et en Afrique dans son ensemble. La MGF implique l’élimination partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme ou d’autres lésions des organes génitaux féminins pour des raisons non médicales. Dans les pays où la circoncision féminine est relativement courante, les praticiens et d’autres intervenants ont signalé certains avantages de la mutilation génitale envers la santé: un risque plus faible de cancer du vagin, moins d’infections dues aux microbes se rassemblant sous le capot du clitoris et une protection contre l’herpès et les ulcères génitaux.

Malgré la négativité rattachée à la pratique et les mises en garde du gouvernement et d’organismes internationaux tels que le Fonds international des Nations Unies pour l’enfance(UNICEF), la MGF persiste davantage et cela a été signalé en septembre à Kaya, un village situé à environ 60 kilomètres de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. L’ONG Global News Clock (GNC) a rapporté qu’une cinquantaine de filles sont soignées à l’hôpital au Burkina Faso après l’opération d’excision bâclée et cela fait suite à la confirmation de la ministre des Affaires féminines Laurence Marshall IIbuoudo.

Quelle est votre suggestion ou quelle est, selon vous, l’issue de cette impasse à l’encontre de la fillette?

Nous attendons votre commentaire

1 Comment

  • Essi September 27, 2018 2:00 pm

    Merci pour l’opportunité de discussion autour de la question. Nos parents ou aieux qui faisaient cette pratique étaient animées de bonnes intentions. Mais aujoud’hui mous devons la remettre en cause puosqu’ elle porte atteinte à la dignité, à la jouissance de toute son intégrite physique et au plaisir sexuel. Je pense que les raisons surtout de santé qui sont évoquées comme avantage ne sont pas convaincantes. N’est pas porter atteinte à l’intégrité physique de la fille?
    Je pense qu’il serait mieux d’expliquer à la fillette les avantages et les inconvénients de facons impartiales et la laisser faore son choix.
    D’ailleurs il y a beaucoup de cas de complication et des décès s’en suivent. Les conséquences sont parfois désastreuses pour certaines fille à l’âge adulte. Car elle ne se remettent plus. Pourquoi devons nous entrainer des situation difficiles pour les femmes? De plus je pense que la plus part des femmes qui ne disent rien se sont résignées sous le poids de la tradition et parfois de la religion (parfois, par ignorance on leur fait croire que c’est la religion).

    Thank you for the opportunity to discuss the issue. Our parents or ancestors who did this practice had good intentions. But nowadays we must question it because it undermines the dignity, enjoyment of all its physical integrity and sexual pleasure. I think the health reasons that are mentioned as an advantage are not convincing. Does not harm the physical integrity of the girl?
    I think it would be better to explain to the girl the advantages and disadvantages in an impartial way and let her make her choice.
    Moreover, there are many cases of complications and deaths follow. The consequences are sometimes disastrous for some girls as adults. Because she does not recover anymore. Why do we have to drag out difficult situations for women? Moreover, I think that most of the women who say nothing have resigned themselves to the weight of tradition and sometimes of religion (sometimes, by ignorance, they are made to believe that it is religion).

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

I accept the Privacy Policy