Bienvenue Par Dr Basirat Nahibi, Fondateur / Président Promotion Des Femmes De Leadership Economique Et Autonomisation (WAELE / ARCELFA) À L’occasion De La Ceremonie D’ouverture De Waele A 3 Jours / Arcelfa Conference Sur Le Theme: “Les Femmes Africaines Dans Un Monde Contemporain: Questions Sur La Politique Et Developpement Economique “Tenue Au Secretariat De La CEDEAO Abuja, Le 11 Juillet 2005.

C’est avec grand honneur et plaisir que je vous souhaite la bienvenue à Abuja, capitale du Nigeria, au centre de l’unité, pour cette conférence historique sur le thème: “La femme africaine dans un monde contemporain: questions sur les politiques de développement économique et comme une” suivi de l’Afrique de l’Ouest de notre WAELE / ARCELFA Réseau conférence de trois jours à Bamako-Mali Mars 15-17th 2005.

Les objectifs de cette conférence sont:

  • Pour renforcer la capacité des femmes à la WAELE / ARCELFA Réseau sur le leadership transformationnel en mettant l’accent sur le développement politique et économique.

  • Afin de renforcer les femmes dans WAELE / ARCELFA Réseau de développer une compréhension commune sur les rôles des femmes dans le développement économique et politique du continent et de mettre au point un programme visant à promouvoir l’autonomisation des femmes africaines dans nos pays respectifs.

Les données empiriques montrent que, dans toute l’Afrique, les femmes connaissent des crises sans précédent de la santé, économiques, sociaux et politiques qui découlent des obstacles culturels et institutionnels. Il ya moins de femmes que d’hommes dans les postes de décision. À la quatrième Conférence mondiale de Beijing sur les femmes (1995), la communauté internationale des États et des ONG a identifié des inégalités entre les hommes et les femmes dans le partage du pouvoir et de décision comme un domaine critique de préoccupation. De nombreux facteurs, y compris les attitudes sociales, les lois discriminatoires, les inégalités entre les sexes dans l’éducation, et le contrôle des revenus, de contribuer à un nombre limité de femmes dans les postes d’autorité et de pouvoir.

Les études montrent également que le nombre de femmes au Parlement augmente, législatif et politique de change de manière significative à l’ordre du jour des questions telles que la maternité, l’éducation des filles et l’égalité des chances. Les efforts visant à galvaniser les femmes à prendre des politiques économiques et des postes de direction ont montré des résultats très limités. WAELE / ARCELFA ‘s conférence de trois jours est porté à la disposition de précieuses occasions pour les femmes africaines à développer une compréhension commune des problèmes auxquels sera confrontée la femme africaine, ainsi que d’élaborer un programme visant à promouvoir l’autonomisation des femmes, et de nous doter afin de participer efficacement au processus de prise de décision dans notre pays. L’absence de la voix des femmes dans le leadership pose un défi de développement pour les pays en Afrique, les femmes constituent plus de 50% de la population de l’Afrique et sont particulièrement touchés par le manque ou l’accès limité à des possibilités, des ressources, et une plate-forme pour l’égalité leur développement personnel.

La lutte pour la réalisation de ces objectifs louables qui mettent les femmes à l’indépendance économique a déjà commencé pour de bon au Nigeria.

Dans la courte période d’existence de l’Organisation, nous avons été en mesure d’offrir différentes formes d’aides et d’assistance à l’émancipation des femmes de notre peuple dans le respect de WAELE / ARCELFA objectif global et de la mission. À cet égard, nous avons été en mesure de fournir des secours aux femmes et aux enfants qui ont souffert de la crise ethno-religieuse dans l’État du Plateau dans la partie nord du Nigéria, en Juillet 2004.

Nous avons également été en mesure de permettre à nos femmes qui sont dans l’agriculture, en leur fournissant l’équipement essentiel pour augmenter leurs productions dans l’État d’Akwa Ibom Nigeria. En effet, ceux qui sont dans la transformation du manioc ne pourraient produire deux sacs de manioc et de travaux forcés manuellement dans une semaine, mais après leur donnant de l’équipement, ils peuvent maintenant produire des vingt (20) sacs par jour. De même, les femmes qui sont en traitement d’huile de palme ne peut produire 20 litres en une semaine. C’est pour moi un plaisir de porter à votre connaissance, qui, avec l’aide de WAELE / ARCELFA, ils peuvent désormais produire 400 litres par jour.

Les femmes de l’État de Borno au Nigeria ont également été présentés à l’autonomisation économique des équipements qui comprend: – Milling Machines, machines à tricoter, des machines à coudre, fil à broder et à verrouillage automatiques. De même, 60 centres d’usinage ont également été donné à l’État d’Ondo femmes, le 18 Juin 2005, alors que l’État d’Enugu a reçu une série complète de machines de transformation du manioc, 15 machines à coudre, machines à broder 3, 6 sur le verrouillage des machines d’usinage et 10 ..

Nous sommes convaincus que le groupe de femmes qui sont les bénéficiaires de nos programmes vont maintenant être économiquement forte et ils seraient en mesure de répondre aux besoins de leurs familles et la communauté au sens large

Actuellement, nous travaillons également sur la responsabilisation des autres pays africains. Nous espérons pouvoir commencer cet exercice dès que nous conclure de cette conférence.

Nous prévoyons d’étendre WAELE / ARCELFA réseau dans tous les pays africains. Nous devons travailler assidûment pour faire en sorte que nous avons plus de femmes au Parlement dans les pays africains. En outre, nous travaillerons sans relâche à faire en sorte que l’émancipation économique de la femme africaine devienne une réalité.

Mesdames et Messieurs, permettez-moi de terminer cette allocution en remerciant tous les membres du Conseil exécutif, le Nigeria et le chapitre de la CFPI WAELE / ARCELFA pour l’énorme soutien et l’engagement qu’ils ont été l’exposition à la promotion de la bonne idéaux de la vision de l’WAELE / ARCELFA. Ils ont travaillé jour et nuit pour assurer le succès de cette conférence. Je lance un appel à l’ensemble du pouvoir exécutif de ne pas se reposer sur leurs lauriers.

Grandes femmes de l’Afrique, à la fin de cette conférence de nous quitter Abuja sentiment de plus remis en question et mis l’accent sur les buts et les objectifs de notre organisation et de l’ardeur à travailler à faire de notre continent un endroit meilleur pour les femmes.

Enfin, au nom du Conseil d’administration de WAELE / ARCELFA, je salue chaleureusement chacun de vous à cette époque-faire occasion.

THANK YOU AND GOD BLESS US ALL.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

I accept the Privacy Policy